‘Sous la peau’, les traces et l’énigme de la séduction

Conférences

Partager sur

Laplanche, en postulant la situation anthropologique fondamentale de séduction originaire généralisée, a conçu un modèle dans lequel la mère (l’adulte) implante, dès le début, aux frontières psychocorporelles de l’infans, des messages préconscients/conscients qui ont la particularité de receler un élément énigmatique, compromis par son monde sexuel inconscient, refoulé et enclavé. L’enveloppe messagère, spécifique à chaque parent, est imprégnée de l’histoire propre de celui-ci, de ses développements préconscients et de ses modalités de transmission des outils de traduction à l’enfant. Ainsi la psyché de l’infans s’animera non seulement à partir des formes “mytho-symboliques”, ces traces spécifiques héritées des parents et des générations précédentes, et à partir de l’énigme, trace non traduite du sexual maternel. Lors d’une reviviscence de l’expérience, cette inscription première « sous la peau » pourra alors être saisie par l’appareil de traduction afin d’être intégré dans la maille psychique. Deux illustrations cliniques, à la fois chez le bébé et chez l’adulte, pisteront la trace de l’énigme dans la transmission messagère et sa possible transformation dans un environnement traducteur.

De Vriendt-Goldman, Claire

07/10/2023


This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.