Formation à l’observation du bébé selon Esther Bick

Partager sur

Apprendre à observer » sans mémoire ni désir » mais avec le plus d’acuité et d’objectivité possibles, apprendre à occuper un position contenante et non intervenante, découvrir les étapes du développement de la vie psychique du bébé au sein de sa famille depuis sa naissance, se sensibiliser à ses modes d’expression via l’observation de ses mimiques, de ses mouvements corporels , apprendre à détecter ses propres mouvements internes  face à différentes situations familiales, … tels sont les principaux objectifs de cette formation.

La méthode de formation à l’observation du bébé dans sa famille s’adresse à tous les professionnels de la santé psychique qu’ils s’occupent de la petite enfance, d’adultes en souffrance ou de personnes confrontées à des modes de fonctionnement psychiques archaïques.

Esther Bick l’avait mise en place d’abord à l’intention des futurs psychothérapeutes d’enfants dans les années 48.mais cette formation s’est vite révélée fondamentale pour les futurs psychanalystes adultes et a été inscrite à l’époque dans le cursus de la Société Britanique de Psychanalyse.

Aujourd’hui, elle est devenue essentielle pour bon nombre de psychanalystes, mais aussi psychothérapeutes, d’éducateurs, de soignants qu’ils s’adressent à des enfants ou des adultes ! . A la Société Belge de Psychanalyse par exemple, cette formation fait partie du Cursus reconnu par l’IPA pour les futurs psychanalystes enfants.

La formation consiste en trois temps : Temps 1 :. l’observation hebdomadaire d’un bébé dans sa famille, depuis sa naissance jusqu’à ses 1 an, 1,5 ans ou deux ans (selon les circonstances), Etape 2 :. un premier temps d’élaboration en solitaire avec prise de notes les plus précises possibles après l’observation ; Etape 3 : partage des observations en séminaire supervisé par un psychanalyste. Cette formation peut se faire individuellement mais l’expérience en petit groupe permet de profiter de la dynamique du groupe, des vécus et observations des autres observateurs et rend la formation plus riche. Dans certains cas, des groupes peuvent être composés d’un ou deux observateurs et de plusieurs auditeurs qui, eux, n’observent pas mais partagent les séminaires. En France, il faut souvent d’abord avoir été auditeur avant de faire soi-même sa propre observation.

En Belgique, cette formation n’est malheureusement pas certifiante mais elle bénéficie d’un large consensus.


This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.