Le contre-transfert, outil thérapeutique fondamental des psychothérapies conjointes parents-bébé

Publications des membres

Partager sur

Dans cet article, les auteurs développent le concept du contre-transfert tel qu’il a été progressivement élaboré dans la théorie psychanalytique ainsi que les particularités du contre-transfert dans les psychothérapies de la relation précoce.

Elles tentent de mieux cerner les fondements de ce concept et comment il a évolué dans ses applications cliniques. Les auteurs proposent deux situations cliniques à partir desquelles elles développent leurs propres réflexions sur la dynamique transféro-contre-transférentielle liée au contexte particulier des psychothérapies conjointes parents-bébé. L’analyste occupe une place d’écoute, d’observateur et de récepteur émotionnel suffisamment perméable, d’autant plus exigeante que les psychothérapies conjointes des relations précoces se déploient dans le registre du pré-verbal, des communications primitives, des éprouvés sensoriels et des excitations pulsionnelles. Cela donne à ces rencontres une impulsion émotionnelle extrêmement forte qui met le psychanalyste dans la position de réceptacle, d’objet malléable, de pare-excitant et de contenant psychique dans son aspect de limite et de transformation psychique.

De Vriendt-Goldman, Claire Frisch-desmarez, Christine

Revue Belge de Psychanalyse,
n° n°57 Pages83-109

2010