2022-2023 L’objet en clair-obscur

Woensdagseminaries

Delen op


Programme Séminaires du Mercredi Clair Obscur 2022-2023

Cycle XI
L’objet en clair-obscur

Dès le départ, l’objet est là, même si psyché ne le sait pas.

Si pour Freud la place de l’objet est restée difficile à cerner, les auteurs contemporains ont montré que l’objet joue un rôle essentiel dans le processus de construction et de croissance psychique où se mêlent l’intrapsychique et l’intersubjectif.

La naissance psychique de l’objet est le fruit d’un long processus où interviennent l’interne et l’externe. L’objet de la perception (objet de la satisfaction hallucinatoire) doit survivre, être perdu avant d’être trouvé-créé comme le développera Winnicott. Ce sera l’enjeu du travail dans l’espace d’illusion avec l’objet transitionnel. Un objet tout seul ça n’existe pas. Le détour par l’objet en capacité de rêverie avec sa fonction alpha comme de l’objet de l’homosexualité primaire en double tel défini par Roussillon sont les préludes nécessaires à la constitution pour devenir soi. Mais l’échec de la rencontre dans sa fonction symbolisante donne lieu à de nombreux avatars comme le montre l’actuel de notre clinique. C’est le travail avec les patients difficiles régis par une intense destructivité qui viendra approfondir notre connaissance de l’objet. Dans cette clinique des non-névrosés, l’objet est dans un au-delà de la figurabilité en raison des éprouvés d’hostilité, de rejet voire de violence pulsionnelle.

L’objet du besoin comme celui du désir ne se laissant décidément pas apprivoiser, il devient absence ou manquant, frustrant et/ou persécuteur, objet de terreur ou objet d’emprise, ou encore énigmatique quand, pour le fœtus, il est virtuel. La pathologie de ces diverses formes d’objet si elle vient questionner les modes de relation aux objets environnementaux défaillants dans leur travail de contenance, de pensée et de transformation, rappelle aussi la part des inscriptions des traces mnésiques périnatales et celle du transgénérationnel. Cette construction processuelle de l’objet, nous la retrouvons dans notre travail d’analyste et de psychothérapeute à travers le jeu transféro-contretransférentiel. L’objet de la remémoration comme l’objet du rêve apparaissent sur la scène de la cure, objets partagés de la séance suite au travail de figurabilité de l’objet analyste.

Tout au long de ce nouveau cycle de séminaires, nous allons déployer le concept polysémique de l’objet. Nous interrogerons la manière dont la psyché conçoit l’objet ainsi que la nature des différentes formes prises par celui-ci au sein de la “situation anthropologique fondamentale” du sujet dans sa rencontre avec l’objet externe. Des prémices de l’objet à l’utilisation de l’objet et à ses différents modes de relation en passant par les identifications, la question des clivages, l’objet du rêve et le rêve comme objet, le contrat narcissique et le travail de l’objet-psy, c’est un voyage à la découverte de « l’objet en clair-obscur » que nous vous proposons de travailler et de discuter ensemble.


This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.