Les grands espaces

Blandine Faoro Kreit

de Catherine Meurisse, 2018, éd. Dargaud

Lu, vu, entendu

Partager sur

     Après La légèreté, où  Catherine Meurisse a tenté de se reconstruire après l’attentat du 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo, elle éprouve le besoin d’un retour aux sources, aux grands espaces de son enfance.

Il faudrait pas mal de livres pour diluer le chagrin” dit elle lors d’une interview. Revenir à ses racines c’est aussi un retour vers la légèreté, quand tout est découverte et expérience nouvelle avec la candeur d’une enfant.

Beauté, art et culture sont ses piliers sur lesquels s’appuyer quand tout vient brutalement à s’effondrer. Dans ses grands espaces on comprend la profondeur de ses racines et de quelles terres furent elles nourries.

“Un songe d’âge d’or, un mirage d’innocence champêtre, artiste ou poétique, m’a prise dès l’enfance et m’a suivie dans l’âge mûr.” George Sand

Cette phrase choisie en exergue du livre nous convie à la suivre dans ce voyage poétique qui nous donne les clés pour comprendre où elle a pu trouver son identité, sa créativité, son humour, et surtout sa force de renaître.

Videographie

Catherine Meurisse en quête de grands espaces

https://www.youtube.com/watch?v=jsraRvob7uw

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.