D’un temps de transition (4) : novembre 2020

Tanguy de Foy

16/11/2020

psychanalyse et perspective écosystémique

Partager sur

Nous avons pu voir aboutir ce mois-ci :

  • la très élégante proposition d’un Parlement Citoyen et nous appelons, avec eux, le gouvernement fédéral à s’engager à initier au cours de cette législature un Parlement Citoyen autour de l’urgence écologique. Un site a été créé pour permettre à tous les citoyens de lancer un appel personnalisé à nos politiciens. C’est un premier pas pour mettre en œuvre des espaces de réflexions de façon plus large.
  • Dans le même sens, la campagne “Renew Belgium” que nous évoquions dans notre lettre précédente, demande l’organisation d’une assemblée citoyenne par tirage au sort pour se pencher sur l’avenir de notre pays, entre autres, le rôle et l’organisation de nos institutions et le fonctionnement de notre modèle démocratique. Cette campagne propose de passer par une pétition que nous vous invitons à soutenir tout autant.

Le Parlement Citoyen a rejoint les Petites mains, la campagne “Renew Belgium” est soutenue par nos amis du Réseau Citoyen, du Collectif Citoyen ainsi que de la FNACCI.

Et nous ne nous étendrons pas sur toutes les initiatives de ce type qui fleurissent dans les quartiers et les communes de Belgique.

Nous vous disions le mois passé que nous tentions des rapprochements entre ces initiatives. C’est vers là que continuent à aller nos efforts.

  • A côté de ces élans citoyens, nous avons eu le plaisir de nous relier avec PointCulture, dernier arrivé dans le “coin des associations“. PointCulture tente d’initier un projet – éditorial, événementiel ou autre – avec les opérateurs culturels, les organismes d’éducation permanente, les associations … dans le cadre de sa saison “Révolte!“. Nous ne pouvions passer à côté de ce souci et espérons pouvoir tramer quelque chose avec eux dans les semaines à venir : pour soutenir la possibilité que des citoyens prennent du temps pour repenser leurs rapports au monde, à la culture, à la nature et au climat, au travail, à la finance, à la pauvreté, à la fiscalité… grâce à des “assemblées populaires” soutenues par des associations d’éducation permanentes, des maisons de quartier ou de jeunes…
  • Nous avons découvert deux notions : “translation” – par translation, on peut entendre la production d’effets dans un autre univers (un autre champ pour utiliser ce concept de Bourdieu) que celui dans lequel l’acte est posé-proposé par Jean Blairon dans Le Magazine et ‘reclaim -réappropriation de ce dont on a été séparé – comme le suggère Isabelle Stengers dans la même revue. Ces deux notions pourraient servir d’appui à un mouvement de rassemblement qui est aussi une histoire de mots.

Enfin, nous avons mis un peu d’ordre sur le site des Petites mains. La page “La main à la pâte” reprend peu à peu les différents échanges que nous avons eus, avec des citoyens, avec des associations. Vous y trouverez les encouragements reçus mais aussi les critiques et les perplexités qui aident à comprendre les difficultés de mise en œuvre d’un temps de transition. Nous y avons également déposé nos propositions au fil du temps et des actualités. Elles témoignent de l’évolution de notre discours et peaufinent notre proposition générale. Le début d’un récit ?

Les pétitions ont également été rafraîchies. Retournez-y y faire un tour. Votre signature peut servir là aussi.

Cordialement,

Tanguy de Foy

 

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.