Déclaration de la SBP contre les discriminations

Communication

Partager sur

Le monde est témoin de nombreuses discriminations structurelles ou d’expressions de haine qui s’expriment notamment par le biais du racisme à l’égard des Afrodescendants, des Juifs, des musulmans ou d’autres minorités, du sexisme, de l’homophobie, du mépris de classe et de toutes formes de handicaps, … La Société belge de psychanalyse tient à réaffirmer sa condamnation catégorique de toutes les formes de discriminations définies par la législation belge (1).
 
La compréhension psychanalytique de la nature humaine et de sa capacité de changement montre clairement l’importance de reconnaître ces réalités douloureuses, d’y réfléchir et de s’élever contre elles en tant qu’analystes et en tant que Société.
 
(1)En Belgique,  les critères dits « protégés » par la législation antidiscrimination (lois fédérales, décrets et ordonnances) sont au nombre de 19 : la nationalité, une prétendue race, la couleur de la peau, l’ascendance ou l’origine nationale ou ethnique, l’âge, l’orientation sexuelle, la conviction religieuse ou philosophique, un handicap, le sexe et les critères apparentés que sont la grossesse, l’accouchement et la maternité, ou encore le changement de sexe, l’état civil, la naissance, la fortune, la conviction politique, la langue, l’état de santé actuel ou futur, une caractéristique physique ou génétique ou l’origine sociale ou la conviction syndicale.
 
Arlette Lecoq, Présidente et le Conseil d’Administration, octobre 2021 

Lecoq, Arlette


This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.