• Alle publicaties
    • 1 Automne 1982
    • 2 Printemps 1983
    • 3 Automne 1983
    • 4 Printemps 1984
    • 5 Automne 1984
    • 6 Printemps 1985
    • 7 Automne 1985
    • 8 Printemps 1986
    • 9 Automne 1986
    • 10 Printemps 1987
    • 11 Automne 1987
    • 12 Printemps 1988
    • 13 Automne 1988
    • 14 Printemps 1989
    • 15 Automne 1989
    • 16 Printemps 1990
    • 17 Automne 1990
    • 18 Printemps 1991
    • 19 Automne 1991
    • 20 Printemps 1992
    • 21 Automne 1992
    • 22 Printemps 1993
    • 23 Automne 1993
    • 24 Printemps 1994
    • 25 Automne 1994
    • 26 Printemps 1995
    • 27 Automne 1995
    • 28 Printemps 1996
    • 29 Automne 1996
    • 30 Printemps 1997
    • 31 Automne 1997
    • 32 Printemps 1998
    • 33 Automne 1998
    • 34 Printemps 1999
    • 35 Hommage à la pensée d'André Alsteens
      Automne 1999
    • 36 Printemps 2000
    • 37 Automne 2000
    • 38 Printemps 2001
    • 39 Automne 2001
    • 40 Printemps 2002
    • 41 Automne 2002
    • 42 Printemps 2003
    • 43 Automne 2003
    • 44 Printemps 2004
    • 45 Automne 2004
    • 46 Printemps 2005
    • 47 Automne 2005
    • 48 Printemps 2006
    • 49 Automne 2006
    • 50 Printemps 2007
    • 51 Automne 2007
    • 52 Printemps 2008
    • 53 Automne 2008
    • 54 Printemps 2009
    • 55 Automne 2009
    • 56 Printemps 2010
    • 57 Automne 2010
    • 58 Printemps 2011
    • 59 Automne 2011
    • 60 André Green : la psychanalyse en mouvement
      Printemps 2012
    • 61 Automne 2012
    • 62 Actualité de Melanie Klein
      Printemps 2013
    • 63 Débuter un processus psychanalytique / Jean Laplanche, l’inconnu du texte
      Automne 2013
    • 64 Donald Woods Winnicott : the Self made man
      Printemps 2014
    • 65 Automne 2014
    • 66 Penser le corps
      Printemps 2015
    • 67 Effets traumatiques et anti-traumatiques de l’écrit
      Automne 2015
    • 68 Printemps 2016
    • 69 Bion
      Automne 2016
    • 70 Déliaisons sociales et constructions identitaires
      Printemps 2017
    • 71 Internet, l’écrit et les psychanalystes
      Automne 2017
    • 72 Mauvais genre?
      Printemps 2018
    • 73 La destructivité, pulsion de mort, travail du négatif ?
      Automne 2018
    • 74 Passages et impasses identificatoires
      Printemps 2019
    • 75 Les pratiques psychanalytiques face aux nouvelles cliniques de l’enfance et de l’adolescence
      Automne 2019
    • 76 Joyce McDougall, l'inconnu du Je
      Printemps 2020
    • 77 La question de la réalité, un nouveau tournant pour la psychanalyse ?
      Automne 2020
    • 78 Des psychanalystes dans la pandémie du COVID-19
      Printemps 2021
    • 79 Art et psychanalyse : jeu et créativité
      Automne 2021
    • 80 Sandor Ferenczi, pour rendre à César ce qui est à César…
      Printemps 2022

Argument

Plongée dans l’oubli pendant près d’un demi-siècle à la suite des différends de l’auteur avec Freud à la fin de sa vie, cette œuvre nous est parvenue dans toute sa richesse grâce à la ténacité de quelques-uns dont Michael Balint qui s’efforça de publier l’ensemble de ses écrits.

Et pourtant tel Monsieur Jourdain qui pratiquait la prose sans le savoir, n’avons-nous pas été empreints dans nos pratiques par cette pensée qui nous semble tellement évidente et actuelle aujourd’hui ?

Psychanalyste d’exception, comme l’appelle TH. Bokanowski [1](1997), Ferenczy laisse un héritage conceptuel important dont les avancées portent sur   l’introspection, le contre-transfert comme outil dans la cure, le traumatisme et ses implications métapsychologiques, le clivage narcissique, l’importance de l’environnement, les relations précoces.…

Sa passion de praticien pour « les limites de l’analyse » et de « l’analysable » l’a amené à considérer qu’il n’appartenait pas au patient de se plier aux exigences du cadre psychanalytique mais à l’analyste de trouver les techniques adéquates pour aider son patient. Son esprit inventif l’a donc amené à repenser et innover les concepts et la technique psychanalytiques qui ont ouvert à une nouvelle clinique et une nouvelle écoute de la cure.

La publication de ce numéro se fera au printemps 2022. Les articles sont attendus pour fin novembre 2021. Vous trouverez sur le site de l’APRP (Association pour les Publications et la Recherche Psychanalytiques) commun avec celui de la SBP, les recommandations aux auteurs. https://www.psychanalyse.be/revue-belge-de-psychanalyse/la-revue/parutions/ Le numéro 81 sera consacré à la Séduction et sortira en automne 2022. Les articles sont attendus pour fin juin 2022.

Dans l’espoir de vous lire,

Blandine Faoro-Kreit (faokreit.b@gmail.com)

[1] Bokanowski Th. (1997) Sandor Frenczi, in collection Psychanalystes d’aujourd’hui, paris PUF,