Fille vs Garçon : entre Croyance et Conviction ?

Didier Lippe

01/04/2018

Articles papier

Résumé

Que Maurice s’affirme et opère sa transformation physique en Madeleine, pour « retrouver sa véritable nature », n’est pas sans nous poser quelques questions, à son propos, …au notre. Quelle force extrême, ou quels mécanismes psychiques, (re)mettant en question tout un « être », une vie, amènent à cette conviction ou cette croyance intime et radicale ? Ils sont assurément à la mesure des enjeux vitaux qui sont là engagés, jusqu’à parfois engendrer « transition » et « réassignation sexuée ». « L’être de nature » et « l’être de culture » ne mobilisent pas les mêmes processus identificatoires de la construction psychique, sans pour autant s’exclure mutuellement, et l’on donnera une place importante à la notion « d’après-coup » dans ces questionnements.

Meisje versus jongen : tussen geloof en overtuiging ?

Het uitkomen voor, en het uitvoeren van de fysieke transformatie van Maurice naar Madeleine, in de zoektocht naar « zijn ware aard », laat ons achter met verschillende vragen, over hem, over ons. Welke extreme kracht of psychische mechanismen die een volledig ‘zijn’, een leven, (opnieuw) ter discussie stellen, leiden tot deze intieme en radicale overtuiging of geloof? Ze zijn ongetwijfeld evenredig met de essentiële kwesties die hierbij betrokken zijn, soms leidend tot « transitie » en « geslachtsverandering”. « Het wezen van de natuur » en « het wezen van de cultuur » mobiliseren niet dezelfde identificatieprocessen in de psychische vorming, zonder elkaar evenwel te uitsluiten, en we zullen een belangrijke plaats geven aan het begrip « posterioriteit « in deze vragen.

G vs b : between belief and conviction?

That Maurice asserts himself and proceeds to his physical transformation into Madeleine,  » to find his/her real nature « , is not without questionning ourselves about him/her,… about us. What extreme strength, or which psychic mechanisms, (re)questioning a whole « being », a life, lead to this conviction or this intimate and radical belief? They are undoubtedly commensurate with the vital issues engaged in the process, leading sometimes to « transition » and « gender reassignment ».  » The being of nature « and » the being of culture  » do not mobilize the same identification processes of the psychic development, without however excluding each other, and the notion of « afterwardsness » (deferred action) should be considered as highly important in these questionings.